Tag Archives: RFI

REPORTAGE POUR SI LOIN SI PROCHE SUR RFI

1 Juin

Reportaje para Si loin si proche en RFI

Parmi les expériences marquantes de cette année, il y a la réalisation d’un reportage pour l’émission de voyage Si loin si proche pour RFI. Depuis longtemps auditrice de cette émission, je suis allée frapper à la porte de sa productrice, Céline Develay-Mazurelle, en expliquant que je partais en Equateur et que j’avais quelques idées de sujets. Si loin si proche propose régulièrement des reportages sur la diaspora africaine dans le monde et sur l’histoire de la traite esclavagiste, il était donc naturel de proposer un reportage sur la présence afro en Équateur.

Je vous invite donc à l’écouter ici: Equateur: les Afro-équatoriens en marche

Et voici quelques notes personnelles sur le processus de réalisation que je trouvais intéressant de partager. Je les ai prises pendant le montage avec Céline Develay-Mazurelle et Laure Allary, en me basant sur leurs remarques et leurs conseils.

La « pré-enquête »

Avant de partir, rassembler des informations sur le pays, sur la région, sur la communauté dans laquelle on se rend (démographie, économie, histoire, politique, etc.), lire des articles (et pas seulement sur Wikipedia) afin de dresser une sorte de « fiche d’identité »: de quoi vivent les gens ? où vivent-ils ? comment vivent-ils ? Autant d’informations concrètes, précises et chiffrées qui serviront d’appui pour les entretiens (et permettront de bannir les questions qui commencent par « On m’a dit que… » ou « Il paraît que… »).

Le terrain

On peut avoir calé ses rendez-vous et préparé des listes de question, il faut savoir, une fois en enregistrement, observer et être présent à ce qu’il se passe autour de nous. Céline m’a dit « la radio, c’est de grandes oreilles et de grands yeux tournés vers le monde ». Capter des ambiances sonores et rajouter ensuite une voix off en studio pour décrire ce qu’il se passait à ce moment-là ne marche pas. J’ai appris qu’il fallait oser prendre la parole devant le micro, décrire les paysages et les gens, réagir -quitte à rompre le déroulement prévu d’une interview-, autrement dit, prendre part à ce qui se passe ici et maintenant. J’avais souvent tendance à fermer mon micro à la fin d’un entretien et à attendre le suivant, mais il faut en fait être prêt.e à l’ouvrir à tout moment, et profiter justement des moments d’attentes, des trajets, des « temps morts » pour aller discuter avec les gens de manière improvisée. Il faut du mouvement.

« En tant qu’auditeur on doit y être, on doit sentir comment vivent les gens qui sont là, comprendre où on est. Dans ses interventions ou ses questions le journaliste doit donner des repères géographiques, des directions : « à droite, à gauche, par là par ici… » Sinon on a la sensation de flotter, de ne pas être dans cette réalité-là. On a la sensation qu’on pourrait être n’importe où. » m’a aussi expliqué Céline Develay-Mazurelle.

Autre point important : journalistiquement il est nécessaire de collecter un grand nombre de témoignages afin de pouvoir comparer les points de vue, les mettre en perspectives, afin de raconter une histoire plus « juste » . Dans un des villages où j’ai passé deux jours au nord de l’Équateur, je n’ai enregistré que quatre personnes, il aurait fallu beaucoup plus.

Faire des questions directes, aller droit au but, assumer son rôle de journaliste. Au lieu de « Est-ce que vous pourriez me décrire, m’expliquer ce que vous faites pousser dans votre jardin ? », « Qu’est-ce qui pousse ici ? »

Faire des questions simples mais nécessaires: « comment vous vivez, de quoi? combien vous gagnez? » afin de comprendre la situation actuelle des personnages sinon ils sont plats, ils manquent d’épaisseur.

Le fil conducteur de l’émission

Il s’agit de trouver, avant ou pendant l’enregistrement de l’émission, un mot ou une idée clé sur laquelle faire réagir les différentes personnes tout au long du reportage. Cette idée va souvent se retrouver dans le titre. Je l’ai écouté clairement dans le reportage de Raphaëlle Constant sur le désert de l’Adrar : Mauritanie : retrouvailles dans le désert. L’idée clé qui revient dans toutes ses interviews est bien celle de « retrouvailles » (en effet l’Adrar a réouvert après 10 ans de fermeture au tourisme). On l’entend aussi dans l’émission Esclavage : mémoires sensibles en Guadeloupe.

Photo: Déborah Gros

Publicités

CONCEPTION DE « L’ATELIER RADIO » POUR RFI SAVOIRS

12 Nov

Après trois années de travail en collaboration avec Marine Bechtel l’Atelier Radio est finalement publié dans sa totalité sur RFI Savoirs! Il s’agit d’une série de ressources pédagogiques pour découvrir différents formats radiophoniques en classe de français: interview, micro-trottoir, reportage, chronique et carte postale sonore. Il y a toujours une partie « Écoute-analyse » pour décrypter les formats puis une partie « RadioLab » qui permet de passer à la production: enregistrement et montage audio. Pour chaque chapitre de ce dossier j’ai réalisé une « bande-annonce » pour inviter les visiteurs et utilisateurs de RFI Savoirs à entrer dans L’Atelier Radio. Voilà le résultat:

CARTES POSTALES SONORES D’ÉQUATEUR SUR RFI

13 Sep

POSTALES SONORAS DESDE ECUADOR EN RFI

Je vous invite à écouter une série de trois cartes postales que j’ai réalisées avec Monica Fantini pour l’émission Écouter Paris, Écouter les villes du monde sur RFI. J’ai fait les prises de son en été 2016 lors d’un séjour en Équateur.// Os invito a escuchar una serie de tres postales sonoras que realice con Monica Fantini para el programa Écouter Paris, Écouter les villes du monde en RFI. Grabé el sonido durante el verano 2016 estando en Ecuador.

 

CARTES POSTALES SONORES DE MADRID SUR RFI

9 Mai

POSTALES SONORAS DE MADRID EN RFI

madrid_2_1_0

Silvia Rocca Fantini

Je vous invite à écouter les sons et les voix de Madrid dans l’émission Ecouter Paris, Ecouter les villes du monde sur RFI! Une série de cartes postales sonores envoyées depuis la capitale espagnole et le fruit d’une belle collaboration avec Monica Fantini, réalisatrice à RFI:

1. ECOUTER MADRID DU MATIN AU SOIR

2. ECOUTER LES VOIX DE MADRID

.

Os invito a escuchar los sonidos y las voces de Madrid en el programa Ecouter Paris, Ecouter les villes du monde en Radio Francia Internacional. Una serie de postales sonoras enviadas desde la capital española y el fruto de una colaboración preciosa con Monica Fantini, realizadora en RFI

1. Escuchar Madrid, de la mañana a la noche

2. Escuchar las voces de Madrid

.

RFI SAVOIRS: NOUVEAU SITE

20 Juin

 

 

 

A l’occasion du lancement du nouveau site de RFI Savoirs, l’équipe des rédacteurs dont je fais partie avons remanié les ressources pédagogiques jusqu’alors disponibles sur l’ancien site. Voici quelques unes des fiches pédagogiques  que j’ai conçues:

 

ARTICLE POUR FRANCOPHONIE, LE MAGAZINE DE RFI

10 Oct

ARTÍCULO PARA FRANCOPHONIE, LA REVISTA DE RFI

 

VISU ARTICLE FRANCOPHONIE COUV

En me baladant sur le web je viens de tomber sur un article que j’avais écrit en décembre dernier pour Francophonie, la revue trimestrielle de RFI (Radio France Internationale) qui passe à la loupe le monde francophone et ses actualités. L’article concerne la formation radio que j’avais animée en Guinée Equatoriale avec des professeurs de français fin 2013.

Recorriendo la we acabo de encontrar un artículo que había escrito en diciembre del año pasado para la revista trimestral de RFI (Radio France Internationale) que presenta las actualidades del mundo francófono. El artículo es sobre la formación de radio para profesores de francés que impartí en Guinea Ecuatorial a finales del 2013.

Pour le lire, c’est ICI (à la page 11).

Para leerlo, es AQUÍ (a la página 11).

VISU ARTICLE FRANCOPONIE

LE FRANÇAIS EN MARCHE… EN GUINÉE EQUATORIALE!

2 Sep

¡LA LENGUA FRANCESA EN MARCHA… EN GUINEA ECUATORIAL!

formation RFI 35_groupe entier

Il y a déjà presque un an je partais pour Malabo en Guinée Equatoriale où j’allais animer une formation sur la radio en classe de français avec Radio France Internationale. Le programme était concentré sur une semaine, avec 6 heures de formation par jour à l’ICEF, Institut Culturel d’Expression française! C’était intense! Les participants – tous enseignant(e)s – se sont familiarisés avec tous les éléments du langage radiophonique: musique, voix, ambiances sonores et silence. Ils ont découvert la variété des formats radiophoniques en analysant divers extraits d’émissions (interview, portrait, reportage, carte postale sonore, etc.) puis ont imaginé des activités pédagogiques à faire dans leurs classe à partir de ces documents audio. Et enfin ils ont réalisé leur propre émission: « Le français en marche ». Je vous invite à l’écoute en cliquant sur ce lien:

http://clubsrfi.blogs.rfi.fr/article/2013/11/07/initiative-le-francais-en-marche

Montage...

Montage…

Préparation

Préparation…

Enregistrement...

Enregistrement…

Hace ya casi un año que me iba a Malabo en Guinea Ecuatorial para impartir una formación sobre radio en clase de francés con Radio France Internationale. El programa se concentraba en una semana, con 6 horas de formación al día en el ICEF, Instituto Cultural Francés! Muy intenso! Los participantes – todos profesores/as – se familiarizaron con los elementos del lenguaje radiofónico: la música, la voz, los ambientes sonoros y el silencio. Descubrieron la variedad de formatos radiofónicos analizando varios extractos de programas (entrevista, retrato, reportaje, paisaje sonoro, etc) y luego crearon actividades pedagógicas para sus clases de francés a partir de estos archivos de audio. Y finalmente realizaron su propio programa de radio: « Le français en marche »! Os invito a escucharlo desde este enlace (está en francés): 

http://clubsrfi.blogs.rfi.fr/article/2013/11/07/initiative-le-francais-en-marche

 

ville malabo 18ville malabo 28

Après cette passionante expérience de formation j’ai eu un peu de temps pour faire le tour de Malabo…

Después de esta maravillosa experiencia de formación tuve un poco de tiempo para pasear por Malabo…