Archive | Reportage RSS feed for this section

REPORTAGE POUR SI LOIN SI PROCHE SUR RFI

1 Juin

Reportaje para Si loin si proche en RFI

Parmi les expériences marquantes de cette année, il y a la réalisation d’un reportage pour l’émission de voyage Si loin si proche pour RFI. Depuis longtemps auditrice de cette émission, je suis allée frapper à la porte de sa productrice, Céline Develay-Mazurelle, en expliquant que je partais en Equateur et que j’avais quelques idées de sujets. Si loin si proche propose régulièrement des reportages sur la diaspora africaine dans le monde et sur l’histoire de la traite esclavagiste, il était donc naturel de proposer un reportage sur la présence afro en Équateur.

Je vous invite donc à l’écouter ici: Equateur: les Afro-équatoriens en marche

Et voici quelques notes personnelles sur le processus de réalisation que je trouvais intéressant de partager. Je les ai prises pendant le montage avec Céline Develay-Mazurelle et Laure Allary, en me basant sur leurs remarques et leurs conseils.

La « pré-enquête »

Avant de partir, rassembler des informations sur le pays, sur la région, sur la communauté dans laquelle on se rend (démographie, économie, histoire, politique, etc.), lire des articles (et pas seulement sur Wikipedia) afin de dresser une sorte de « fiche d’identité »: de quoi vivent les gens ? où vivent-ils ? comment vivent-ils ? Autant d’informations concrètes, précises et chiffrées qui serviront d’appui pour les entretiens (et permettront de bannir les questions qui commencent par « On m’a dit que… » ou « Il paraît que… »).

Le terrain

On peut avoir calé ses rendez-vous et préparé des listes de question, il faut savoir, une fois en enregistrement, observer et être présent à ce qu’il se passe autour de nous. Céline m’a dit « la radio, c’est de grandes oreilles et de grands yeux tournés vers le monde ». Capter des ambiances sonores et rajouter ensuite une voix off en studio pour décrire ce qu’il se passait à ce moment-là ne marche pas. J’ai appris qu’il fallait oser prendre la parole devant le micro, décrire les paysages et les gens, réagir -quitte à rompre le déroulement prévu d’une interview-, autrement dit, prendre part à ce qui se passe ici et maintenant. J’avais souvent tendance à fermer mon micro à la fin d’un entretien et à attendre le suivant, mais il faut en fait être prêt.e à l’ouvrir à tout moment, et profiter justement des moments d’attentes, des trajets, des « temps morts » pour aller discuter avec les gens de manière improvisée. Il faut du mouvement.

« En tant qu’auditeur on doit y être, on doit sentir comment vivent les gens qui sont là, comprendre où on est. Dans ses interventions ou ses questions le journaliste doit donner des repères géographiques, des directions : « à droite, à gauche, par là par ici… » Sinon on a la sensation de flotter, de ne pas être dans cette réalité-là. On a la sensation qu’on pourrait être n’importe où. » m’a aussi expliqué Céline Develay-Mazurelle.

Autre point important : journalistiquement il est nécessaire de collecter un grand nombre de témoignages afin de pouvoir comparer les points de vue, les mettre en perspectives, afin de raconter une histoire plus « juste » . Dans un des villages où j’ai passé deux jours au nord de l’Équateur, je n’ai enregistré que quatre personnes, il aurait fallu beaucoup plus.

Faire des questions directes, aller droit au but, assumer son rôle de journaliste. Au lieu de « Est-ce que vous pourriez me décrire, m’expliquer ce que vous faites pousser dans votre jardin ? », « Qu’est-ce qui pousse ici ? »

Faire des questions simples mais nécessaires: « comment vous vivez, de quoi? combien vous gagnez? » afin de comprendre la situation actuelle des personnages sinon ils sont plats, ils manquent d’épaisseur.

Le fil conducteur de l’émission

Il s’agit de trouver, avant ou pendant l’enregistrement de l’émission, un mot ou une idée clé sur laquelle faire réagir les différentes personnes tout au long du reportage. Cette idée va souvent se retrouver dans le titre. Je l’ai écouté clairement dans le reportage de Raphaëlle Constant sur le désert de l’Adrar : Mauritanie : retrouvailles dans le désert. L’idée clé qui revient dans toutes ses interviews est bien celle de « retrouvailles » (en effet l’Adrar a réouvert après 10 ans de fermeture au tourisme). On l’entend aussi dans l’émission Esclavage : mémoires sensibles en Guadeloupe.

Photo: Déborah Gros

Publicités

DES MOTS FRANÇAIS À DEVINER!

1 Oct

¡PALABRAS FRANCESAS PARA ADIVINAR!

Depuis le début de l’année 2012 je présente la chronique de l’Institut Français sur les ondes de Radio 5 (Radio Nacional de España) en direct tous les vendredis après-midi. Si d’habitude je consacre cet espace à l’actualité culturelle francophone en Espagne j’ai décidé, durant le mois d’août, de mettre en avant la langue française et de faire un zoom sur une série de mots particulièrement « sonores », « drôles », « poétiques ».

Après avoir dressé une liste de mots grâce à la participation des profs de l’Institut Français de Madrid, j’ai enregistré plusieurs micro-trottoirs très courts. Il s’agissait de présenter la sélection de mots à des étudiants espagnols de tous âges qui commencent à apprendre le français et de leur proposer d’inventer une définition. Pas de bonne ou de mauvaise réponse, elles étaient toutes les bienvenues, même les plus folles! À ma grande surprise, les participants ont laissé libre cours à leur imagination et le résultat est vraiment étonnant!

Desde el principio del año 2012 presento la crónica del Instituto Francés en las ondas de Radio 5 (Radio Nacional de España) en directo todos los viernes por la tarde. Suelo dedicar este espacio a la actualidad cultural francófona en España pero este verano, durante todo el mes de agosto, decidí valorar la lengua francesa centrándome en una serie de palabras particularmente « sonoras », « divertidas », « poéticas ».

Después de haber hecho una lista de palabras gracias a la participación de mis colegas profesores del Instituto Francés de Madrid, grabé varias encuestas muy cortas: presentaba la selección de palabras a unos estudiantes españoles que estaban empenzando a aprender francés y les pedía que inventaran una definición. Ni buena ni mala respuesta, todas estaban bienvenidas, hasta las más exuberantes! Me soprendió que los participantes entraran tanto en el juego y se dejaran llevar por su imaginación! 

Je vous invite maintenant à écouter cette série de chroniques (en espagnol)!

¡Os invito a escuchar esta serie de crónicas (en castellano)!

.

1. CERF-VOLANT

.

2. CHOUETTE

.

3. TIRELIRE

.

4. CERCEAU

.

DE-CI, DE-LÀ VERSION ESTIVALE

9 Sep

DE-CI, DE-LÀ VERSIÓN VERANIEGA

Cet été l’émission culturelle en français de Radio Exterior (Radio Nacional de España) De-ci, De-là a pris un peu l’air ! Au programme, interviews en extérieur et cartes postales sonores d’Espagne, le tout accompagné de bonne musique. Voici tous les détails :

Este verano la emisión cultural en francés de Radio Exterior (Radio Nacional de España) De-ci, De-là ha tomado un poco el aire: entrevistas en exterior y postales sonoras de España, todo acompañado de buena música. Aquí están todos los detalles:

.

DE-CI, DE-LÀ 03/09

Pour cette dernière interview en plein air on traverse le grand parc du Retiro à Madrid aux côtés de Ahmed Karetti, danseur hip-hop et chorégraphe. La carte postale nous vient de Valencia.

Musique : Wax Tailor Positively Inclined et Facto Delafe y las Flores Azules Mar el poder del mar

CLIQUEZ ICI

DE-CI, DE-LÀ 27/08

Cette semaine on se promène en parlant du septième art avec le cinéaste espagnol Guillermo Peydro (rediffusion). La carte postale sonore nous vient de Santander.

Musique : Alain Souchon Rive Gauche et Nacho Vegas Cómo hacer crac

CLIQUEZ ICI

DE-CI, DE-LÀ 20/08

Aujourd’hui on a la chance de faire un morceau de chemin en compagnie de Wassyla Tamzali, journaliste, écrivain et fervente défenseur du droit des femmes (rediffusion). La cartes postale sonore nous vient de Valencia.

Musique : María del Mar Bonet La Balanguera et Souad Massi Le Bien et le Mal

CLIQUEZ ICI

DE-CI, DE-LÀ 13/08

Cette semaine on rencontre Anne-Lise Broyer, artiste-photographe, le temps d’une balade à l’ombre des arbres. La carte postale sonore nous vient de Madrid.

Musique : Jean Bart Noir et Blanc et The Tallest Man on Earth Love is all

CLIQUEZ ICI

DE-CI, DE-LÀ 06/08

Aujourd’hui on est aux côtés de Axelle Fossier, photographe talentueuse et passionnée, pour une nouvelle promenade radiophonique. La carte postale sonore vient de Valencia.

Musique : Henri Salvador Chambre avec vue et Caetano Veloso Cucurrucucu Paloma

DE-CI, DE-LÀ 30/07

Premier invité des promenades radiophoniques: le photographe Renaud Monfourny, spécialiste dans l’art du portrait. La carte postale sonore de la semaine nous vient de Santander.

Musique: Russian Red They don’t believe et The Delano Orchestra Now that you are free my beloved love

ÉMISSIONS ET CHRONIQUES SUR RADIO NATIONALE D’ESPAGNE

20 Mar

.

.

.

.

.

Pendant presque deux ans j’ai réalisé et animé une émission et une chronique chaque semaine sur Radio Nationale d’Espagne avec la collaboration de l’Institut Français d’Espagne.

.

DE-CI, DE-LÀ

Le rendez-vous culturel franco-espagnol de Radio Exterior-Radio Nacional de España

Retrouvez toute l’actualité culturelle franco-espagnole: du cinéma au spectacle vivant, de la musique à la littérature avec des invités, des reportages et des portraits d’artistes. Cette émission de 30 minutes en langue française est présentée par Déborah Gros et diffusée tous les lundis sur Radio Exterior-Radio Nacional de España.

Je vous invite à écouter les premières émissions:

De-ci, De-là #1 (20.02.12)

De-ci, De-là #2 (25.02.12)

De-ci, De-là #3 (03.03.12)

De-ci, De-là #4 (12.03.12)

De-ci, De-là #5 (19.03.12)

De-ci, De-là #6 (26.03.12)

.

LA CHRONIQUE DE L’INSTITUT FRANÇAIS

Sur Radio 5 puis Radio 1-Radio Nationale d’Espagne

Cet espace de 5 minutes dédié à la culture française et francophone en Espagne est présenté en espagnol par Déborah Gros.

Les premiers mois, cette chronique est diffusée en direct tous les vendredis à 16h40 dans l’émission De Ida y Vuelta sur Radio 5:

 .

Puis par la suite, la chronique est diffusée en direct dans l’émission El Ojo Crítico sur Radio 1:

 

GIF: LA WEBRADIO CULTURELLE FRANCO-ALLEMANDE

29 Nov

.

GIF Radio a fait son entrée sur le web il y a quelques jours. On peut y écouter à toute heure du jour et de la nuit les infos culturelles et les nouveautés musicales allemandes et françaises, du pop à l’électro, du classique au rap.

Voilà déjà quelques mois que tous les partenaires de ce projet (Ubik Europa, Institut Français et Goethe Institut) s’activaient à préparer le lancement en beauté de cette nouvelle webradio. J’ai eu l’occasion de faire partie de l’aventure en intégrant la rédaction de GIF Radio. Du côté de l’Institut Français j’ai formé l’équipe de la médiathèque à l’écriture et l’enregistrement de chroniques radiophoniques. Nous sommes désormais six chroniqueuses à présenter chaque semaine une série de livres, CDs et DVDs. Nos recommandations sont diffusées quotidiennement à heures fixes (10:00, 13:00, 15:00, 18:00, 20:00 et 23:00) sous forme de pastilles sonores de trois minutes. Tous les documents présentés sont disponibles dans les médiathèques de l’Institut Français ou du Goethe Institut de Madrid.

Pour écouter GIF Radio CLIQUEZ ICI

LA RADIO DE LA CASA ENCENDIDA

20 Sep

Comme son nom l’indique l’espace culturel de La Casa Encendida (« la maison allumée ») ne se repose jamais. On entre on sort tous les jours de la semaine et jusque très tard dans la soirée. Le public y rencontre des artistes de tous bords: musiciens, plasticiens, performeurs, danseurs, poètes lors des multiples festivals, cycles de projections, expositions, conférences et autres ateliers. Au troisième étage de cette grande demeure, il y a une radio et dans cette radio il y a Toña, Ángeles et Alberto, trois magiciens du son qui animent une émission hebdomadaire diffusée sous forme de podcast: Cápsula. J’ai eu l’occasion de travailler avec eux et de réaliser des reportages pour Cápsula.Voici un extrait de l’un d’entre eux. Il s’agit d’une interview de l’artiste portugais Juliâo Sarmento:

.

Rendez-vous sur le site web de La Casa Encendida pour écouter toutes les Cápsulas.

Et visitez la Sonidera le blog de Toña et Ángeles, les deux coordinatrices de l’émission, par ailleurs artistes sonores.

FLÂNERIES À MADRID

20 Août

Une série de 4 reportages sur Madrid

2009/ Espagne

Langues française et espagnole

Il y a des lieux dans la ville où l’on se plaît à flâner, des lieux où l’on aime faire foule, des lieux où le temps s’écoule autrement. Un marché, une rue piétonne, un café, une petite boutique dans un coin. C’est souvent le hasard qui nous y conduit la première fois. Quelque chose dans l’atmosphère nous retient. Avec cette série de reportages j’aimerais donner à entendre le son de ces lieux et la voix des personnes qui leur donnent vie.

Flânerie #1: Couple de churreros* (7’32)

*Fabricants de “churros” – pâtisserie espagnole

Flânerie 2: Serrurier au marché aux puces du Rastro (7’36)

Flânerie 3: Voyant au Parc du Retiro (7’19)

Flânerie 4: Homme-statue de la Calle Preciados (7’44)

A ÉCOUTER ICI

 

Diffusions

– Du 13 au 16 octobre 2009 et le 9 avril 2012 sur Radio Nationale d’Espagne (Radio Extérieure) dans l’Émission en français